chùm cho ggùgge

Commune de Bösingen

"Une tranche colorée de Fribourg"

 

C'est avec ce slogan que Bösingen, située dans le district fribourgeois de la Singine, se positionne en tant que localité frontalière entre Berne et Fribourg. Étroitement lié à la petite ville bernoise de Laupen, mais néanmoins indépendant et fièrement situé au bord de la Sarine et de la Singine, Bösingen est enregistré comme paroisse depuis 1228 déjà. Mais Bösingen a été peuplée bien avant, d'abord probablement par les Celtes, puis par les Romains. Comme les habitants d'aujourd'hui, les colons de l'époque se plaisaient déjà sur ce beau coin de terre. Des témoins de la longue histoire de la colonisation se trouvent encore aujourd'hui au centre du village. Celui-ci figure en bonne place dans l'inventaire suisse des sites construits à protéger.

C'est précisément dans ce centre du village que des centaines de participants et des milliers de visiteurs célébreront la Fête Romande des Yodleurs en juillet. Il est probable que le nombre d'habitants de Bösingen, qui est habituellement de 3400, sera plusieurs fois dépassé par le nombre de visiteurs durant ce week-end. Les membres de plus de 30 associations villageoises ainsi que de nombreuses personnes du village et des 20 domaines et hameaux appartenant à Bösingen aident d'une manière ou d'une autre à cet événement festif et convainquent par la grande hospitalité des habitants de Singineois.

Les coquilles Saint-Jacques sur les armoiries de Bösingen montrent que Bösingen se trouve sur le chemin de Saint-Jacques, l'église Saint-Jacques étant également dédiée à l'apôtre saint Jacques le Majeur. Le cortège de la fête des yodleurs de dimanche ne sera pas aussi long que le chemin de Compostelle. Il traversera simplement notre village, qui se parera de ses plus beaux atours.

Laissez-vous surprendre, selon la devise de la fête des yodleurs "Chùm cho Ggùgge - Viens Voir" de Bösingen, une petite tranche colorée de Fribourg.